qu’est ce que le lambda en isolation

Il y a différentes parties de votre maison où il est possible de mettre en place l’un des types d’isolants qu’on trouve facilement sur le marché, et ceux-ci permettent tous d’assurer un bon niveau de protection contre la perte de chaleur. Certains indicateurs comme la lettre grecque Lambda (λ) sont utilisés pour définir des caractéristiques précises des isolants, mais leur sens peut échapper à grand nombre.

L’importance d’un isolant thermique

Les températures changent au fur et à mesure que les mois passent, et peuvent passer de pics extrêmement hauts à extrêmement bas. Si pendant les saisons chaudes, il est essentiel de faire des actions simples comme ouvrir les fenêtres pour rendre l’intérieur vivable, les choses sont plus compliquées quand c’est l’hiver. En effet, pour améliorer le confort de nos intérieurs, on doit généralement recourir à des systèmes de chauffage divers.

Ici, l’isolant thermique vous aide de bien des manières ; avant tout, il permet de rendre votre maison plus hermétique en ce qui concerne la chaleur, et celle-ci pourra moins se perdre hors de vos murs. De manière indirecte, elle vous assure aussi de faire des économies en termes d’énergie, car grâce aux isolants, vos appareils de chauffage fonctionnent de manière optimale, et utilisent ainsi une quantité limitée d’énergie pour générer la chaleur nécessaire.

L’indice λ dans le monde des isolants

Lorsque vous allez faire l’achat d’un type spécifique d’isolant, celui-ci sera généralement présenté avec des indicateurs comme R, ou encore λ. Si le premier permet d’indiquer le niveau de résistance thermique, le second sert à indiquer le niveau de conductivité thermique de l’isolant. Celui-ci s’exprime en W/m.K, et sert à indiquer la quantité de chaleur qui peut être transférée dans un matériau passé un certain temps. Pour indiquer si un isolant est intéressant, on doit voir si son λ est bas, autrement il n’est pas avantageux pour vous d’en faire l’acquisition.

En outre, il faut se pencher sur cet indicateur en particulier, dans la mesure où il est possible que deux isolants de même épaisseur ne possèdent pas les mêmes propriétés en termes d’isolation thermique. Le choix d’un isolant thermique est donc une décision qu’il ne faut pas faire à la va-vite.

Quel matériau pour un bon λ ?

Les différents isolants mis en vente sur le marché possèdent tous un λ en dessous de 0.06 W/m.k, et les niveaux peuvent varier suivant la nature de celui-ci. Par exemple, pour la laine de verre, le λ peut aller de 0,03 à 0,04 W/m.k, et pour des éléments comme l’ouate de cellulose, celui-ci va de 0,38 à 0,40. Généralement, le prix n’a aucune incidence majeure sur la hauteur de λ, et ils sont calculés en fonction du coût nécessaire à leur fabrication.

Si un isolant coûte cher, cela ne signifie pas nécessairement qu’il sera plus performant, et pour vous en assurer, la meilleure chose à faire est encore de noter son λ et de le comparer à celui d’autres éléments isolants moins chers. Ainsi, vous voudrez certainement faire l’évaluation de plusieurs offres avant de vous décider pour l’une d’entre elles.