comment fabriquer portail coulissant

L’ouverture du portail est latérale. C’est une solution bien adaptée pour les espaces étroits. Les entrées en montée et celles qui n’ont que de petites surfaces sont celles qui sont les plus avantagées par le portail coulissant. Dans la famille des portails coulissants, il y a deux possibilités, le portail coulissant avec rail au sol et celui à système autoportant.

Le portail coulissant autoportant

Le portail coulissant est suspendu et coulisse sans l’aide du rail au sol. L’équilibre est assuré par un bras mobile qui se déplace en fonction des mouvements du portail. C’est pour cette raison que le système est dit autoportant. Ce bras invisible, pour assurer une meilleure présentation, est fixé dans la traverse basse du portail. Il est aussi maintenu par un support qui s’appuie au sol. Son implantation ne nécessite pas l’édification de longrine en béton. Il s’ouvre ou se ferme latéralement et dans ces conditions, c’est son fonctionnement même qui offre un large gain de place.

Dans ce cas-ci, le portail est guidé par un poteau et un rail de guidage. Il peut être entraîné par une crémaillère, lorsqu’il se munit d’une motorisation. Sa conception évite donc de s’encombrer de travaux de maçonnerie sur toute la longueur du portail et de son dégagement latéral pour installer un rail. Pour un souci d’ordre esthétique, le dispositif se doit d’être discret et élégant côté intérieur et est totalement invisible de l’extérieur. Les portails coulissants sont fabriqués en différents matériaux comme l’aluminium, le bois, l’acier ou encore le PVC. Comme il n’y a pas de rail au sol, la fermeture coulissante ne risque pas d’être encombrée de cailloux, de neige ou de verglas en hiver.

Le portail coulissant à rail

Le système de rail au sol requiert la mise en place d’un cheminement au sol. Cette disposition aura pour fonction de guider les roues du portail une fois dans son rail. Ce dernier prouve aussi son utilité pour préserver la structure du portail. En glissant, il n’y a pas, ou peu, de risques de subir des déformations. La configuration nécessite un poteau de guidage, vers lequel le portail s’oriente lors de l’opération d’ouverture. Lors de la fermeture, c’est le poteau de réception qui sert de butée d’arrêt. Pour automatiser ce système d’ouverture, c’est un moteur à crémaillère qui est le plus adapté pour entraîner la structure entière. C’est une option qui ne demande presque aucun entretien. La puissance motrice, le rail et les roues permettent de soutenir même les portails les plus lourds et de taille importante. L’option motorisation est également un gage de sécurité en plus.

Quelques options

Avoir un portail coulissant pour optimiser la sécurité de la maison, c’est bien. Acquérir un système de fermeture esthétique et pratique, c’est encore mieux. En fonction de la vue et selon le besoin du propriétaire, il est possible de faire installer le type d’entrée pleine. Les modèles semi-ajourés existent aussi, spécifiquement pour mieux protéger les animaux domestiques. Quant aux portails entièrement ajourés, ils offrent une excellente vue du dehors.